Tuesday, 7 July 2009

Intervention rapide en R. D. C. : le peuple en a besoin



Mahendeleyo parle de la situation du Pays et son project

Après le départ de Mobutu en 1997, chassé du pouvoir par Mzée Kabila ; après trente deux ans de règne, la R. D. Congo est devenu un pays conflictuel. Depuis que Joseph Kabila fils a pris le pouvoir juste après la mort de son pere, nous assistons au démembrement de notre pays. Présentement, nous vivons les avancements du grand projet de société dénommé cinq chantiers du Président de la République.
Joseph Kabila ayant trouvé le pays en déjà détruis et par manque d’entretiens, il semble difficile de faire un bon décollage. Devrions nous condamner le pouvoir en place ou continuer à garder le langage tel que c’est la dictature de Mobutu qui a détruit le pays ? Loin delà, nous devons chercher des solutions adéquates pour relancer notre économie. Nous sommes sans ignorer que notre la République Démocratique du Congo regorge des ressources minières importantes, avec une faune de grande valeur, pour ne citer que ceux la. Il existe même des richesses non exploitées. Malgré tout cela, notre pays reste compter parmi les pays les plus pauvres du monde.
La République démocratique du Congo fait partie des pays les moins avancés. Sa structure économique est comparable à celle des autres pays de l'Afrique centrale, mais son économie est handicapée par une guerre civile larvée et un des niveaux de corruptions les plus élevés de la planète. La RDC, un des pays les plus vastes et les plus peuplés du continent africain, n'a pas le niveau de vie qui devrait correspondre à ses immenses ressources naturelles (minerais, bois précieux, produits agricoles, …).
Si notre pays possède aussi de l'or en quantité respectable, elle possède surtout les trois quarts des réserves mondiales de coltan, un composant essentiel pour les circuits des téléphones et des ordinateurs portables. Nous produisions 24000 barils de pétrole par jour dans les années 2003. D’où vient la question de savoir : s’agit il de la mauvaise volonté du gouvernement en place ou alors nous revenons toujours, comme par le passé, a l’époque de la dictature ou tout le monde clamait qu’il nous manquait de bons gérants. Ceci ne serait peut être pas l’avis de tout les Congolais. Malgré le travail fourni par les gouvernements, sous la gouvernance du Rais Joseph Kabila Kabange, le peuple Congolais a perdu son sourire de l’époque ou nos parents nous payaient du luxe avec le salaire de Chanimétal, Indutex, Utexleo et consort.
Qui pourra donner la réponse au peuple ? Une chose est vraie il y a du boulot qui se fait actuellement ; mais que demande le peuple ? Devrions nous être sacrifiés ? Combien de temps durera ce sacrifice ? Tout ce que j’admire, c’est la démocratie qui commence a s’installer depuis 2006 : une constitution avait été mise en place et pour la première fois nous avons connus des élections libres et démocratiques. Même si un certain nombre de personnes n’y croient pas trop, le fait est tel que tous les Congolais présents en République Démocratique du Congo ont voté. Apparemment, le problème du Congo réside sur les personnalités politiques mises en place par le peuple lui-même.
Selon Digital Congo, le président Joseph Kabila a fait l’unanimité dans l’opinion du Nord Kivu. Plusieurs raisons justifient le soutien populaire et spontané des populations de Goma au chef de l’Etat. La première raison est que le Raïs s’est distingué dans une diplomatie de proximité active, ayant débouché sur la signature des accords avec le Rwanda, au point de gagner le pan de la paix dans cette partie du territoire national, souvent encline à des conflits armés. Sur ce point, nous rendons grâce à Dieu, comme le dis bien si souvent la première dame, j’ai cité Mme Olive Lembe Di Sita Kabila.
La Diaspora de Manchester en Grande Bretagne s’était réunit sous la direction de Maman Alphonsine, Présidente et Mr. Raphaël Ngoma Tsasa, Vice Président et Coordinateur de l’organisation non gouvernementale Mahendeleyo; en leur siège de Manchester en vue de préparer un projet pour la République Démocratique du Congo visant le Nord Kivu et Kinshasa dans le but de participer a la reconstruction du pays. Le projet est fin prêt et le Comité Directeur se charge de visiter le site choisi à 30 Km de Kahuzi Biega au mois d’Août 2009 – Septembre 2009 et enfin trouver les fonds pour lancer le projet. Rien que des initiatives congolaises pour pouvoir répondre a certaines questions restées sans réponses dans la Ville de Kinshasa et la Région des Grands Lacs.
Il est grand temps de passer aux choses sérieuses : mettre les gens qu’il faut a la place qu’il faut car nous sommes tous sans ignorer que les gouvernements se succèdent mais c’est plutôt un monde des profiteurs. Raison de plus pour que le Rais pense a remagner, même si cela n’est encore que suspiscion. De toutes les façons, cela prouve que rien ne va encore. Nous ne pouvons pas non plus lancer que des fleurs, après avoir suivi la R.T.N.C (Télévision Nationale Congolaise) depuis Manchester – UK, un député du Parlement Congolais dénoncants les bévues de nos dirigeants. La pratique des intouchables existent encore et revient en force. Une des raisons de la faille dans nos gouvernements. Bravo à Monsieur F.K. Pauvres malheureux nous qui sommes cloîtrés a l’étranger car nous n’aurons pas notre part de gâteau. Raison de plus pour créer de nouveaux projets avec des nouvelles idées.

Rangot Tsasa